Peut-il se faire que l’on soit un jour complètement libre ?

  Voici un profond texte de Nisargadatta, qui une fois de plus nous invite à la liberté totale et sans tergiverser, en y mettant toute notre énergie, notre honnêteté dans la recherche. Dialogue ô combien précieux à une époque où nous sommes submergés par toutes les théories contradictoires qui foisonnent sur internet, et dans lesquelles… Poursuivre la lecture de Peut-il se faire que l’on soit un jour complètement libre ?

Toute connaissance fondée sur des ouï-dire doit être lâchée!

Une fois de plus le « petit père bougon » comme le nomme affectueusement Bernard, nous emmène aux confins du possible et nous invite à quitter nos petites vies de marionnettes, pour nous établir dans le Soi,non sans avoir rejeté toute notre pseudo-connaissance fondée sur des ouï-dire! Cela nous oblige à observer nos peurs qui sont le… Poursuivre la lecture de Toute connaissance fondée sur des ouï-dire doit être lâchée!

La précieuse vie est utilisée pour passer le temps d’une manière ou d’une autre!

Dans ce percutant passage, Nisargadatta fidèle à ses habitudes nous emmène au-delà du « JE SUIS » et de notre pseudo-connaissance.Si on lit et relit ses mots et en intègre toute leur substance, on ne peut que relativiser le théâtre de nos vies et au moins se mettre en route pour un changement radical de perspective. Mais… Poursuivre la lecture de La précieuse vie est utilisée pour passer le temps d’une manière ou d’une autre!

les gens parlent de méditation: mais que font-ils vraiment?

De nouveau dans ce merveilleux passage du livre l’ultime guérison de Nisargadatta paru aux éditions de Mortagne, Nisargadatta nous emmène au cœur de l’essentiel répondant à une question non moins essentielle mais naïve d’un auditeur qui comme beaucoup d’entre nous demande des recettes, un itinéraire détaillé pour aller vers la Réalisation ; Comme tout Être Réalisé… Poursuivre la lecture de les gens parlent de méditation: mais que font-ils vraiment?

Je vous mène là où il n’y a ni manque, ni désir!

                                    Dans les entretiens incisifs de la fin de sa vie, Nisargadatta en phase terminale d’un cancer douloureux, n’avait plus de temps à perdre et allait droit à l’essentiel. Ceci est si fort que peu sont appelés à l’entendre, mais la concision est telle qu’elle produit des déclics salutaires, donc n’hésitons pas à… Poursuivre la lecture de Je vous mène là où il n’y a ni manque, ni désir!

Je vous en conjure à mains jointes : laissez tomber cette spiritualité

  En relisant pour la énième fois ce passage des derniers entretiens de Nisargadatta avant sa mort, parus dans le merveilleux et indispensable livre de « conscience et absolu »  aux deux océans, j’ai à nouveau reçu un choc profond. C’est d’ailleurs l’occasion de redire si besoin en est à quel point il faut lire et relire… Poursuivre la lecture de Je vous en conjure à mains jointes : laissez tomber cette spiritualité

Je n’ai pas de désirs c’est pourquoi je suis capable de vous nourrir ainsi !

La conscience commence avec les différentes qualités de la nature: (Sattva :pureté, Rajas : vérité-Force, Tamas :désir-Ignorance, inertie) Mais quand l’univers plonge en lui même : la question d’être un homme ou une femme ne se pose plus.je vous nourris comme une mère nourrit son enfant. D’autres ne parleront pas de la sorte, mais diront qu’il vous faut pratiquer… Poursuivre la lecture de Je n’ai pas de désirs c’est pourquoi je suis capable de vous nourrir ainsi !

Pourquoi la Réalisation de notre véritable nature est-elle si importante?

Un visiteur demanda à nisargadatta pourquoi la Réalisation de sa VERITABLE NATURE était elle si importante ? Sans la Réalisation vous serez consumés par la répétition insensée des désirs et des peurs, dans des souffrances sans fin. La plupart des gens ignorent qu’il peut y avoir une fin à la douleur, mais une fois qu’ils ont… Poursuivre la lecture de Pourquoi la Réalisation de notre véritable nature est-elle si importante?

Mon état: l’état ultime est ainsi: Vous ne pouvez pas le décrire!

    Nisargadatta répondit alors: « Finalement votre argumentation aboutit à ceci : vous ne pouvez pas le saisir en échafaudant des concepts, vous vous sentez impuissants : c’est tout de ce dont il s’agit ! »   Vous voulez le capturer par des concepts, associer certains mots et dire : « c’est ça ! » et c’est l’échec, car vous ne pouvez qu’échouer.… Poursuivre la lecture de Mon état: l’état ultime est ainsi: Vous ne pouvez pas le décrire!

Vous êtes prisonnier du sentiment d’être une personne!

D’abord vous pensiez que vos expériences venaient du monde, mais maintenant vous êtes convaincus que l’expérience du monde vient de vous ! C’est à travers vous qu’apparaît l’expérience du monde. Si vous comprenez cela, alors, il n’y a là aucun choix ,l’expérience du monde va et vient. Quel profit ou perte en retirez vous, que voulez… Poursuivre la lecture de Vous êtes prisonnier du sentiment d’être une personne!