• images
  • 14 h 35 min
  • images
  • Aucun commentaire.

En qui faut-il croire ? Et quel enseignement faut-il suivre? Il y en a tellement !

images (1)

 

 

Il n’est pas question de “croire” ce que je vous dis, c’est mon expérience, mon vécu, ma vie…

Je ne parle que de ce que je vis et pour moi, même le terme “croire” est à éviter car croire est un à priori et non une réelle expérience …

Par exemple : croire en Dieu c’est admettre l’éventualité, la possibilité qu’un Dieu dont je n’ai pas l’expérience réelle, effective… puisse exister, sans plus !

Regardez ce que l’homme depuis des siècles, a fait et continue de faire au nom de simples croyances ! Quelle misère !

Un chercheur sérieux ne doit tenir pour vrai que ce qu’il expérimente lui-même, sans rejeter le reste, mais en le voyant comme une simple base de travail éventuelle tant que ce n’est pas vécu.

Je ne discute jamais spiritualité, ça n’existe pas !

il n’y a que la vie de tous les jours qui dépend totalement de la conscience que vous en avez avec des instants différents dont des moments de pratiques dites spirituelles, d’autres pour le travail, le sommeil etc….

Mais c’est toujours  le même individu qui en est le témoin.

Et quant à la question concernant l’enseignement : pour moi, il n’y a pas d’enseignement, ni de Ramana, ni de Nisargadatta !

Ce n’est pas possible: un Être réalisé ne donnera jamais d’enseignement parce qu’il sait d’expérience qu’il n’y a pas de norme, pas de « il faut » ,de « il faudrait », de « ceci est bien ceci est mal » etc.

Donc pas d’enseignement, mais par contre et c’est bien sûr ce que je fais à toute petite échelle  – car je n’ai jamais beaucoup reçu- il y a bien TÉMOIGNAGE !

Des chercheurs me disent souvent : “RAMANA a dit….” et je réponds toujours la même chose ; “est-ce à toi qu’il a dit cela ?….. ” Non bien entendu !

Tout cela pour dire qu’il ne faut jamais, par exemple, quand vous lisez NISARGADATTA « JE SUIS », prendre la réponse à la lettre comme si elle vous était destinée !

La réponse a été faite à une personne particulière qui devait entendre cette réponse particulière…

Certes, le fond est valable pour tout le monde, mais il y a la forme  particulière à la personne.

Tout  le monde n’en est pas au même avancement, ne comprend de la même façon, n’a la même passion, la même détermination, la même envie, etc.

l’Être Réalisé le voit et ses réponses tiennent compte de cela et sont adaptées à chacun… d’où, entre autre la stupidité des conférences !