• images
  • 11 h 21 min
  • images
  • Aucun commentaire.

Témoignage public ultime : Partie 1 : Qu’est-ce que la Réalisation? Des efforts sont-ils nécessaires?

 

Bernard en 2019.

 

 

 

Fin janvier 2020 Bernard dans un de ses messages m’annonçait que lors de ma prochaine visite, il en profiterait pour accorder un dernier témoignage public, avec trois autres chercheurs très proches, dont il voulait bien qu’il soit filmé, afin que le film soit vu par les chercheurs sincères qui le désireraient. Et il ajoutait :

« Le samedi premier Février 2020,ce sera mon dernier témoignage public … Pourquoi ?J’ai tout dit sur mon cheminement, ma Passion, et mon expérience du But ultime…

Pourquoi continuer de répéter sans cesse les mêmes paroles ?Je ne suis ni un Guru, ni un conférencier, heureusement !Témoigner n’est pas un métier mais un geste d’Amour et je l’ai accompli avec tout mon Amour parce que je vous Aime !Pour achever mon Témoignage et parce que j’ai entendu des horreurs sur YouTube en voulant rechercher des petits films ou vidéos sur RAMANA et NISARGADATTA, je voulais préciser encore une fois et j’espère avec des mots nouveaux certaines particularités de la recherche que certains “éveillés” salissent au quotidien…
Ils n’ont pour excuse que leur ignorance et devraient se taire car le chemin vers la RÉALISATION, et non l’éveil , est quelque chose de très sérieux…Le But ultime de notre recherche est une Merveille que j’essaie depuis plus de 20 ans de décrire au mieux mais nos pauvres mots restent impuissants et c’est finalement normal »

Ce témoignage a donc eu lieu le Premier Février 2020 en présence seulement de 4 chercheurs très proches de Bernard . Il sera donc en partie monté sur un film par deux d’entre eux spécialisés en cette matière, et de mon côté je tenais à en faire partager l’essentiel sur ce site dédié à Bernard. Ce témoignage avec ces 4 chercheurs qui seront nommés dans le texte C1, C2, C3, C4, s’est déroulé sur plusieurs heures et sera pour la commodité du lecteur expurgé des points trop intimes et partagé en plusieurs parties numérotées regroupées sous un thème.

Il va sans dire que ces textes ont été soumis avant parution à Bernard et qu’il les a approuvés vivement en disant justement à quel point ce pouvait être un trésor pour certains chercheurs.
Bernard a également fortement insisté et je me dois de le signaler, sur le fait :
QU’EN AUCUN CAS TOUTES LES PAROLES EXPRIMÉES PAR LUI N’ÉTAIENT : « UN ENSEIGNEMENT ».

Je sais d’ailleurs depuis que je le connais à quel point il a horreur de ce mot, qui évoque tant pour lui toutes les contraintes qui ont été imposées aux chercheurs. Il pense à juste titre et surtout à notre époque, qu’un bon nombre des interventions et des écrits sur la recherche spirituelle, est essentiellement produit pour convaincre et faire des adeptes.
Il ne s’est jamais situé à ce niveau qui lui est intrinsèquement étranger et m’a toujours dit qu’il consentait à ce que je relate ses dires, à la condition de préciser qu’il s’agissait d’un TÉMOIGNAGE, qui en aucune façon n’avait pour but de convaincre qui que ce soit.
Étant moi-même proche de lui depuis pas mal d’années maintenant, je peux témoigner à mon tour que ceci est profondément vrai et j’ai souvent écrit à quel point j’avais éprouvé en sa présence un tel sentiment de respect et de liberté, sans me sentir à aucun moment aliéné à un mode de pensée quelconque.
Cette liberté extrême peut d’ailleurs décontenancer dans un premier temps car elle est vertigineuse et oblige le chercheur à se prendre totalement en charge.
Mais je dois ajouter que si aucun enseignement n’est donné, en revanche l’Amour lui, n’est même pas donné : il coule à flots ! De ce fait, que l’on s’en rende compte ou pas, ces paroles de témoignage sont un cadeau précieux de sa part, qui je l’espère sera entendu à sa juste valeur. De tout cœur et bonne lecture : Alain. 

___________________________________________________

 

C1 : On entend parler de la Réalisation du Soi : qu’est-ce que c’est la Réalisation du Soi ?

Bernard : Je ne sais pas ! (Rire général). C’est vrai que je n’aime pas appeler cela le Soi car pour moi ça ne parle pas beaucoup ! D’ailleurs vous le savez ! Je préfère appeler cela LA BASE. C’est comme ceux qui disent qu’ils méditent sur le Soi : je ne sais pas comment ils font ! C’est en effet une appellation comme une autre, mais je préfère appeler cela LA BASE. Réaliser LA BASE . J’allais dire : Réaliser notre Vraie Nature, mais ça je ne le dis plus non plus, à cause de ce que j’entends sans arrêt, que l’on est déjà LA BASE, que c’est déjà là. Oui bien sûr on en provient. LA BASE qui est la Vie dans sa totalité crée les vies particulières, mais pour qu’une vie particulière existe il faut qu’elle sorte de LA BASE et qu’elle arrive dans un espace-temps, à partir de ce moment-là elle n’est plus dans LA BASE. C’est facile à comprendre quand même !
On continue de dire pourtant que l’on est déjà dedans…On en provient oui mais on en est sorti pour faire une existence particulière, une vie particulière dans un espace-temps, et il reste en nous quelques traces (pour certains pas mal !) qui nous rappellent nos origines, mais il va falloir faire le chemin inverse pour pouvoir y retourner. C’est pour cela que j’utilise l’image de la poupée de sel de Ramakrishna (il ne l’employait pas pour cela lui ) mais moi je l’emploie comme cela pour le retour. Elle est sortie, elle en provient, mais il va falloir qu’elle fasse le chemin inverse pour y retourner Et pour Réaliser cette Base ou LE Soi (il y a plusieurs noms bien sûr) il va falloir qu’elle plonge dedans. Il faut qu’elle y aille dedans : ça ne se fera pas tout seul, contrairement à ce que l’on entend beaucoup maintenant ! Evidemment la poupée de sel qui plonge dans l’océan, vous imaginez ? Et bien c’est ce que vous allez faire de toutes façons…

C2 : Mais tu dis que ça ne se fera pas tout seul, alors comment cela peut-il se faire ?

Bernard : Par la Recherche !

C2 : Oui mais comment cela peut-il se faire de retourner…

Bernard : Comme vous êtes en train de le faire j’espère tous les jours et depuis pas mal d’années ! Vous vous donnez du mal et vous cherchez et pour moi c’est différent selon chaque personne, personne n’a besoin des mêmes conseils, des mêmes pratiques. On entend même sans arrêt qu’il n’y a pas besoin de pratiques, eh bien qu’ils ne fassent rien et puis on verra ! Pour moi non ! Encore une fois ce n’est pas un enseignement que je donne, je témoigne et dans mon parcours, on ne peut pas dire que je n’ai rien fait ! (Rires) Rien faire…Moi je réponds : IL FAUT TOUT FAIRE !
Mais que signifie ce « Tout faire » ? Je vous ai déjà expliqué tout cela : c’est selon chaque personne en fait. Mais il faut d’abord savoir pourquoi on cherche surtout. Tout simplement parce que la vie est nulle ! Elle finit : c’est quand même triste ça ! Il n’y en a pas beaucoup qui s’interrogent là-dessus ! Moi je trouve que c’est nul la vie et on ne va pas dire que c’est formidable ! D’un autre côté bien sûr je dis que c’est magnifique et qu’il y a des choses magnifiques, mais en réalité la personne, quoi qu’elle fasse, (et les trois quarts des habitants de cette pauvre planète en bavent quand même) finira entre quatre planches ! Vous en avez vu en Inde il y en a pas mal quand même, dans les pays pauvres où c’est très dur….

C4 : Alors oui mais une question que l’on peut se poser, c’est pourquoi LA BASE s’est-elle démultipliée dans quelque chose d’aussi nul et pénible ?

Bernard : Parce que toi tu vois un but et une raison, mais c’est pour rien bien entendu !

C4 : Pour rien donc ?

Bernard : Evidemment : tout ce qui est Vrai est pour rien ! On a besoin pour vivre, pour avancer, de faire quelque chose pour quelque chose en fin de compte, On fait le travail pour pouvoir vivre etc…Donc on pense que le monde a sûrement une raison d’être et un objectif. Eh bien non ! Le monde n’a pas conscience d’être, ce n’est pas un intellect.

C4 : Donc c’est automatique : LA BASE d’elle-même se démultiplie. Elle ne peut pas faire autre chose en fait.

Bernard : LA BASE donne la vie pour rien ! C’est sa nature ! C’est comme d’aimer, le véritable Amour ce n’est pas pour quelque chose. Si c’est pour quelque chose ce n’est pas l’Amour. On en a parlé hier et on en reparlera car j’ai oublié de le préciser. L’amour particulier, qui n’est pas à blâmer bien entendu, il fait ce qu’il peut, mais il est limité parce qu’il va s’arrêter. Cet amour particulier, limité vient quand même de LA BASE qui est l’Amour total. J’en reparlerai s’il y a une question là-dessus, et ça c’est la merveille bien sûr !

C3 : Vous dîtes Bernard que l’on est la poupée de sel qui provient de l’océan, et pourtant beaucoup affirment que l’on est déjà ce que l’on cherche, que c’est notre véritable nature, que l’on est déjà ce que l’on cherche. Alors qu’il y a la poupée de sel d’un côté et puis il y a l’océan.

Bernard : (riant : il fait exprès !) Eh bien bonne chance à ceux qui disent cela et puis on verra ! Mais il me semble que je viens de l’expliquer cela …

C3 : Quelque part je le vis comme une contradiction entre ceux qui affirment que l’on est déjà ce que l’on cherche, qu’il n’y a rien à faire puisque c’est déjà là et puis ce que vous nous dîtes là aujourd’hui, c’est-à-dire que la poupée de sel, elle provient de l’océan mais qu’elle n’est pas l’océan. Il y a donc bien un chemin à faire pour que la poupée de sel rejoigne l’océan, qu’elle a été jadis certes mais qu’elle n’est plus !

Bernard : C’est évident ! je ne devrais même pas avoir besoin de l’expliquer. Pour qu’une vie particulière prenne vie (c’est le cas de le dire) elle vient de la Vie totale, qui elle est évidemment sans limites et produit les vies particulières. Mais pour que la vie particulière devienne particulière, elle ne peut pas rester dans le non-manifesté. Pour se manifester il faut bien qu’elle sorte de cela, pour nous c’est la terre et bien elle est sur la terre, ce n’est pas le même endroit, c’est tout ! Elle se débat dans le monde, y vit, est malade et ensuite meurt ! Et puis il y a quelques personnes, il y en a pas mal, qui se mettent en recherche et certains Réalisent, cependant c’est tellement vilipendé que j’ai l’impression qu’il y a pas mal de confusion…
Mais après avoir regardé internet, je me dis que maintenant c’est simplement comme ça : il y a de tout. Je suis allé sur You Tube depuis ma télé dans mon fauteuil et puis j’en ai vu !!! (rires)…Une belle canadienne blonde mignonne avec l’accent et tout c’est joli mais ça m’a fait mal quand même ! Elle dit par exemple que nous sommes tous Réalisés mais que la plupart ne le voit pas. Alors tu te dis que si un jour ça lui arrive de Réaliser, elle va voir que l’éléphant dont parlait Ramana ce n’est pas une connerie ! Être Réalisé sans l’avoir vu (moue dubitative) …Moi j’étais là(montrant l’endroit où il est tombé en Réalisant).

C4 : Oui justement ce que tu dis est important car il y a beaucoup de pseudo réalisés en ce moment…

Bernard : Remarque je suis content parce qu’eux ils disent éveillés, et moi je n’ai jamais utilisé ce mot, parce que je ne dormais pas avant de Réaliser…(en riant)

C4 : Il y en a beaucoup en ce moment (et j’en ai encore entendu un récemment) qui disent que la Réalisation c’est différent pour chaque personne, et que pour lui notamment (celui dont je parle et tairai le nom) il déclare qu’il n’a rien ressenti de spécial, mais qu’il a compris après-coup qu’il avait Réalisé

Bernard : Il a eu une compréhension après ?

C4: Oui ! C’est comme si la Réalisation n’avait même pas été remarquée et que par la suite il s’est rendu compte qu’il avait Réalisé, ceci n’a donc pour toi aucun sens ?

Bernard : Eh bien écoute c’est son truc, moi je ne comprends pas mais en tout cas je n’ai absolument pas l’expérience qu’il dit, moi je ne parle que de mon expérience : confirmée par Ramana ce qui me fait plaisir quand même, puisqu’il dit que la Réalisation c’est comme un éléphant qui rentre dans une hutte, et moi j’avais même rajouté : un troupeau ! Mais « ne rien se passer » non ce n’est pas possible :il n’y a pas plusieurs Réalisations, c’est la façon d’en parler qui change. Les gens vont en parler avec leur culture, avec leur chemin et tout cela est normal.

De toutes façons dès que l’on se met à en parler CE N’EST JAMAIS CELA. Je te l’ai déjà dit et j’essaie toujours de chercher comment le dire, mais ce n’est jamais ça ! Même tout ce que je vous dis là en ce moment ce n’est encore pas tout à fait ça. Moi je suis en train de parler comme je le fais mais ma VRAIE NATURE NE PARLE PAS ! C’est tout bête de dire ça mais t’as vu on en parlait hier et j’essaie de chercher le mot qui va être plus juste et tout ça, et malgré tout on n’y arrive pas.