• images
  • 15 h 30 min
  • images
  • Aucun commentaire.

Le voyez vous maintenant?

Bernard aime beaucoup cette histoire concernant Poonja et que j’ai relaté dans le livre paru aux Deux Océans: TOUT PAR AMOUR.

Elle illustre d’une manière parfaite les limites de notre perception, de nos projections et nous ramènent de suite à notre RECHERCHE ESSENTIELLE.

“Lorsqu’il était âgé de 34 ans, Poonja se rendit à l’ashram de Sri Ramana Maharshi, un des gurus les plus respectés de l’Inde.

 On rentrait dans l’ashram et alors tout était tranquille. Cet homme était calme, ne parlait à personne, il était l’incarnation même du silence.

C’était un formidable silence, je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi silencieux. Quiconque pénétrait dans ce hall, laissait son mental à l’entrée. Il se tenait assis tranquille et le silence était là.

Tel était l’enseignement ; rester silencieux.

 -Que s’est il passé avec Ramana Maharshi le jour où vous avez enfin saisi ?

« Depuis l’enfance j’étais un dévot de Krishna et Krishna se manifestait même dans une forme matérielle visible pour moi, comme n’importe quoi d’autre. Je lui étais extrêmement attaché. A mon retour de …….. (incertitude sur ce lieu !) où j’avais passé quelques jours de l’autre côté de la montagne Arunachala, le Maharshi me demanda d’où je venais-de l’autre côté dis je, j’étais seul et je jouais avec Krishna-Oh je vois ! Très bien ! Ainsi vous jouiez avec Krishna

-Oui monsieur je jouais avec Krishna, il est mon ami

– Le voyez-vous maintenant ?

-Non monsieur je ne le vois pas-Il dit alors :

Ce qui apparaît et disparaît n’est pas réel.

Celui qui voit demeure.

Vous l’avez vu, il a disparu.

Vous étiez là et maintenant vous êtes ici également.

Celui qui a vu et celui qui voit sont le même.

A présent découvrez quel est celui qui voit ?

Ce n’était que des mots n’est ce pas ? Mais à ce moment là, ils me frappèrent.

Je devins celui qui voit et celui qui voit est au-delà de tout. »