• images
  • 12 h 05 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Dieu ou la grâce peuvent-ils nous aider dans notre recherche:ou faut-il se concentrer uniquement sur LE SOI?

Comment-edifier-avec-la-graange-blond-sur-un-nuage

454303_643691773_triste20091030142756_H201030_L

 

 

 

Une fois de plus , Bernard nous emmène loin des idées reçues et si souvent partagées comme une vérité d’évangile, dans les milieux de la spiritualité.

Dieu et la grâce sont devenus des mots fourre-tout qu’à son habitude il démolit pour faire place à l’essentiel :

AU COEUR DE LA VIE !

“Je n’aime plus du tout le mot Dieu, pour de multiples raisons d’ancien croyant sans doute, mais il n’y a pas de Dieu tout simplement, je préfère dire le SOI qui ne laisse la place à aucun sous entendu…

le SOI, c’est la VIE, c’est plus simple et cela représente bien CE que j’ai moi même REALISE !

Donc pour moi également, pas de grâce, même si c’est mignon et que ça fait plaisir, il n’y a pas de grâce, d’où viendrait-elle et qui l’enverrait ?

Quant à se concentrer sur le Soi…….

Oui on le dit et ça va un moment, mais le SOI n’est pas localisable, alors, comment fait-on ?

Pour que le réel se révèle de lui-même ?

Qu’est-ce qui est réel et par rapport à quoi ?

comment comprend-on cela ?

Pour moi, à présent, et à présent seulement le REEL c’est ma nature véritable, mais en attendant ?

Le SOI, ma nature véritable est toujours révélé, le SOI étant  LA VIE, cette VIE est toujours là, toujours présente puisqu’elle est la BASE d’où surgit chaque matin, au réveil, la vie particulière qu’est l’individu…

Sans cette BASE, il n’y aurait pas de VIE et donc pas d’individu et bien entendu personne pour se poser la question… donc il ne peut y avoir un instant où le SOI se  révèlerait! Où le réel se révèlerait!

Le SOI n’est pas un état en devenir, il EST toujours, il ne peut arriver comme un événement, c’est assez simple à constater.

Par contre pour l’individu, et là c’est différent, il y a bien une REALISATION qui peut se produire et elle est l’aboutissement de notre quête durant laquelle nous mettons en œuvre tout notre Amour de cet Absolu, quel que soit le nom que nous lui donnions… toute notre détermination, toute notre ferveur de chaque instant, il est nécessaire d’ AIMER notre recherche, d’avoir une ENVIE fabuleuse de réaliser notre vraie nature, avoir ENVIE de ce BONHEUR qu’est notre nature véritable, qu’est le SOI, qu’est LA VIE !

IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE LE BONHEUR C’EST LA NATURE MÊME DU SOI.

Et donc que la réalisation n’est pas qu’une super compréhension de moi-même et du monde.

D’ailleurs depuis que je suis petit ,moi ce que je voulais, c’est ce qu’on m’avait promis, enfant, en me parlant du paradis où j’irais plus tard ! en plus à certaines conditions, si je le méritais etc.

 La rencontre avec RAMANA m’a justement dit que ce PARADIS, c’était tout simplement MOI, mais sans moi, et tout de suite, sans conditions à remplir, sans avoir à le mériter bien sûr, puisqu’il s’agissait tout naturellement de LA VIE, cette VIE sans début ni fin, toujours là, sans avoir à apparaître, à devenir ….

Oui, le SOI est BONHEUR et heureusement !

le REALISER c’est entrer enfin en ce BONHEUR, être LE BONHEUR et je vous le dis parce que je le vis, c’est une MERVEILLE et cela malgré  mon état physique… je sais donc de quoi je parle,  ainsi, je ne dis jamais, non plus, ou très rarement car j’aime bien parler en tant qu’ancien chercheur, que le corps ou le monde sont illusoires, je préfère et de beaucoup dire qu’ils sont PROVISOIRES, car cela, tout le monde également, l’expérimente !”