• images
  • 16 h 14 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Maître Eckhart : La véritable pauvreté : ne rien vouloir, ne rien désirer!

Une fois de plus maître Eckhart nous emmène tout comme Nisargadatta à la SOURCE.Les 700 années qui les séparent n’altèrent en rien le message, dans un des articles de ce blog  Nisargadatta déclare : “je n’ai pas de désirs c’est pourquoi je suis capable de vous nourrir ainsi”c’est étonnant de se rendre compte à quel point tous les Êtres Réalisés se rejoignent au delà des formes et des conditionnements des différentes époques.

C’est d’ailleurs quelque part rassurant pour le chercheur et cela l’incite à aller à l’essentiel.

On pourrait penser de prime abord qu’il y a contradiction avec ce que dit souvent Bernard sur le fait qu’il est nécessaire de savoir ce que l’on veut et que c’est important pour le chercheur d’avoir une idée du but ou au moins un pressenti: celui de LA RÉALISATION.

mais il n’en est rien, Bernard m’a d’ailleurs souvent affirmé que lorsqu’il était en recherche et surtout au début: il pensait que ce n’était même pas pour lui cette Réalisation et pourtant il se donnait à fond avec toute l’énergie et la passion qui le caractérisent.
Donc bien sûr qu’il est nécessaire d’avoir un pressentiment du but car c’est CE QUI  MET EN ROUTE LE CHERCHEUR, mais une fois en route seul l’abandon compte et il est nécessaire de se donner entièrement sans restriction aucune.

 

maitre-eckhart-peint-par-van-eyckNisargadatta_Maharaj

 D’aucuns m’ont demandé ce qu’est en soi la pauvreté et ce qu’est un homme pauvre : je vais leur répondre.Et je vous prie de bien vouloir comprendre cette vérité, mais si vous ne la comprenez pas, ne vous en inquiétez pas, car je vais parler d’une vérité de telle nature qu’il n’y a que peu de gens de bien à pouvoir la comprendre.

Nous disons d’abord que celui là est un homme pauvre qui NE VEUT RIEN.

Mais ce sens est souvent mal compris par certaines gens, qui tout en faisant pénitence et en se livrant aux exercices extérieurs, RESTENT ATTACHES A LEUR ÊTRE PROPRE ! Dieu les ait en pitié de connaître si peu de choses de la Vérité divine ! Ils disent bien qu’est pauvre en esprit celui qui ne veut rien mais ils entendent par là que l’homme doit vivre de façon à ne plus jamais faire sa volonté mais à s’efforcer de faire la volonté de Dieu…………..

Cette intention est louable mais moi je vous dis que CE SONT DES ÂNES QUI N’ONT RIEN SAISI DE LA VÉRITÉ DIVINE.leurs bonnes intentions leur vaudront peut être le royaume des cieux, mais la pauvreté dont je vais parler à présent : ils n’en connaissent rien !

Si on me demandait maintenant ce qu’est vraiment un homme pauvre qui ne veut rien je répondrais ceci :

tant que l’homme est encore dans la disposition d’accomplir la très chère volonté de Dieu, il ne possède pas cette pauvreté dont nous voulons parler ; car cet homme a encore une volonté par laquelle il veut satisfaire la volonté de Dieu et ce n’est point là, la vraie pauvreté.

CAR POUR POSSÉDER VRAIMENT LA PAUVRETÉ IL FAUT QUE L’HOMME RESTE AUSSI VIDE DE SA VOLONTE CRÉÉE QU’IL LE FAISAIT AU MOMENT OU IL N’ÉTAIT PAS ENCORE.

TANT QUE VOUS AVEZ ENCORE LA VOLONTÉ D’ACCOMPLIR LA VOLONTÉ DE DIEU, TANT QUE VOUS AVEZ ENCORE LE DÉSIR DE L’ÉTERNITÉ ET DE DIEU : VOUS N’ÊTES PAS PAUVRES.

CAR CELUI LA SEUL EST UN HOMME PAUVRE QUI NE VEUT RIEN ET NE DÉSIRE RIEN.

Extraits du sermon 52 traduit par Alain de Libera.