• images
  • 17 h 29 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Texte tamil anonyme vivement recommandé par RAMANA lui-même!

 

RAMANA

Je vous livre ci dessous le merveilleux nectar du chapitre 2 du petit livre : « TOUT EST UN »(ELLÂM ONRU) qui est la traduction d’un texte tamil anonyme du dix neuvième siècle, délivrant très finement les enseignements de base de l’Advaïta Vedanta(il est paru aux éditions Nataraj)

Ce livre, et ceci est loin d’être anodin, était un de ceux les plus vivement recommandés par RAMANA qui disait à son sujet : “ si vous désirez la Réalisation, écrivez, lisez et pratiquez les instructions contenues dans ELLÂM ONRU.”

Chapitre deux: TOI.

1) Qui es tu ?

Ce corps est ce toi ?

S’il en est ainsi ainsi, pourquoi n’as tu pas conscience du serpent qui glisse sur lui lorsque tu es en sommeil profond ?

Certainement tu es autre que ce corps.

2) Parfois dans ton sommeil, tu as un rêve;alors tu t’identifies à un personnage ;

ce personnage est-ce toi ? Non ! Ou alors que devient-il à ton réveil ? Tu ne peux être lui.

Plus encore tu as presque honte de t’être identifié à lui. Il est clair que tu n’es pas ce personnage : tu es celui qui se tient à l’écart.

3) Souviens toi à présent de l’état de sommeil sans rêves. Est-ce celui de ta nature véritable ?

Tu ne le crois sans doute pas, car tu n’es pas insensé au point de t’identifier à ces épaisses ténèbres qui t’empêchent de connaître l’état où tu te trouves.
Grâce à l’intellect, tu es capable de te distinguer des objets environnants : comment pourrais-tu admettre que tu es la même chose que l’ignorance, ou le vide ?

Comment cela pourrait-il être ta véritable nature ?

Ce n’est pas possible. Tu es le connaisseur qui SAIT que cet état est un voile obscur et dense recouvrant ta véritable nature.

L’ayant condamnée après en avoir fait l’expérience, tu sais que tu n’es pas cette sombre ignorance du sommeil profond. Tu es celui qui se tient à l’écart de cela aussi.

4) Si tu admets que même ce corps grossier n’est pas toi, peux tu imaginer être quelqu’autre chose de plus éloigné ? Non .

De même que tu n’es pas ce corps grossier , tu n’es pas non plus quelque chose d’autre qui s’en trouverait éloigné’ ni le personnage du rêve, ni l’ignorance du sommeil profond.

TU ES DIFFÉRENT DE CES TROIS ETATS ET DE CE MONDE.

5) Ces trois états peuvent se résumer en deux conditions : l’une où prédomine la conscience sujet-objet( qui comprend la veille et les états de sommeil avec rêves), et l’autre, qui est celle de l’inconscience du sujet lui-même (comprenant l’état de sommeil profond).
Toutes les expériences possibles sont comprises dans l’une ou l’autre de ces deux conditions. Et elles sont toutes deux étrangères à ta vraie nature, qui est toute autre.

6) Si tu demandes ce qu’elle est, son nom est TURIYA, qui signifie :

« le quatrième »(état). Ce nom est approprié, car il semble dire :

« les trois états de ton expérience-veille-rêve et sommeil profond-te sont étrangers ; ton véritable état est le quatrième, qui est différent de ces trois là. »

En supposant que ces trois états(veille, rêve et sommeil profond)forment ensemble un long rêve,le quatrième représente le réveil mettant fin à ce rêve.

Ainsi, il est plus profond que le sommeil profond, et en même temps plus « éveillé » que l’état de veille.

Ton véritable état est donc ce quatrième, se distinguant de tes états de veille, sommeil avec rêves, et sommeil profond.

TU ES CELA uniquement.

7) Comment est ce quatrième état ? Il est la Connaissance qui ne particularise pas ;

Il est pleine Conscience de soi-même.

Cela signifie que le quatrième état est pure Connaissance, sans conscience du particulier, mais en pleine conscience de SOI.

Seul celui qui réalise cet état, même pour un seul instant, réalise la vérité.

TU ES CELA uniquement.Qu’y a t’il de plus pour celui qui a réalisé le Quatrième ?

En pratique il n’est pas possible pour quiconque, de demeurer à jamais dans cet état, qui est l’état sans connaissance du particulier.

Celui qui a réalisé le quatrième état, tôt ou tard revient à ce monde;mais pour lui le monde n’est plus comme avant : il voit ce qu’il a réalisé comme étant le quatrième état, rayonner en toutes choses.

IL NE VOIT PLUS CE MONDE COMME DIFFÉRENT DE CETTE PURE CONNAISSANCE.

AINSI CE QU’IL A VU A L’INTÉRIEUR, IL LE VOIT MAINTENANT D’UNE MANIÈRE  DIFFÉRENTE, AUSSI A L’EXTÉRIEUR.

DÉSORMAIS IL EST TOUT ET IL N’Y A RIEN QUI NE SOIT DIFFÉRENT DE LUI.

QUE SES YEUX SOIENT FERMES OU OUVERTS, QUELS QUE SOIENT LES CHANGEMENTS POUVANT SURVENIR, SON ETAT DEMEURE INCHANGÉ.

CELA EST L’ETAT DE BRAHMAN, CELA EST L’ETAT NATUREL ÉTERNEL.

TU ES CET ETAT ÉTERNELLEMENT VRAI.

8) Il n’y a rien au delà de cet état.

Les mots intérieur et extérieur perdent leur sens.

Tout est UN ; Le corps, la parole et le mental ne peuvent plus fonctionner égoïstement : la grâce les anime, pour le bien de tous.

Le « moi » fragmentaire est perdu à jamais.

L’EGO NE PEUT PLUS REVIVRE.

Il est dit alors qu’il est libéré ici et maintenant.

Il ne vit pas parce que son corps vit, ni ne meurt parce que son corps meurt:il est éternel. Il n’y a rien d’autre que lui.Tu es celui-là .

9)Comment peut-on être sûr qu’un tel état existe ? SEULEMENT EN LE RÉALISANT !

Les Védas louent celui qui réalise CELA, comme étant celui qui a Réalisé Dieu, devenant UN AVEC LUI.

C’est pourquoi, ce que le monde peut nous apporter de meilleur, et ce que nous pouvons lui rendre de meilleur, c’est la Réalisation de cet état.

En fait il n’y a pas d’autre état que celui -là ; les autres n’apparaissent que dans l’ignorance.

POUR CELUI QUI SAIT : IL Y A UN ETAT, UNIQUEMENT: TU ES CELA.