• images
  • 15 h 29 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Ne vous laissez pas abattre: vous êtes vrai, illuminé, pur, éternel!

 

ma agée

 

 

 

 

une fois de plus dans ce dialogue, MA ANANDA MAYI à sa manière nous ramène à l’essentiel de notre recherche tout en nous rassurant sur notre VRAIE NATURE.C’est toujours le grand message d’espoir et l’évangile des Êtres Réalisés.

Auprès de Bernard j’ai ressenti cette même force de l’évidence DE LA JOIE PROFONDE au delà des vicissitudes de la vie.

Cette source inaltérable à laquelle les Êtres Réalisés nous abreuvent constamment à condition que l’on veuille  bien les entendre.

Quelle merveille!

__________________________________________________

 

Parce que vos points de vue vous limitent, vous parlez de non-éternel et tenez pour certain, que tout est provisoire, changeant, et que les sempiternels bouleversements de ce monde mènent on ne sait où.

En réalité l’action qui ne nous tient pas à sa merci est L’ÊTRE tout simplement.

Arrive un moment dans la vie où une action inconditionnée, jaillissante, est rendue possible, quand vous êtes sans attache.

Plus de danger alors, plus d’action erronée, plus de faux pas.

Vivre dans la division et rester indivise.

Obéir, Ne pas obéir ?

Établi dans LE SOI : qui obéirait à qui ?

Où est l’autre ? Rien n’est séparé ! A qui parler ?

Où peut-il y avoir une relation ?

Aussi longtemps que le Guru, l’Amour pour lui, le travail, le « je », sont perçus comme séparés, il ne peut y avoir de Réalisation du SOI.Est digne d’être appelée action : l’action qui révèle l’éternelle union de Dieu et de l’homme.

 Le reste est futile et indigne du nom d’action: un non-acte.

Cette union n’est pas à établir : elle existe de toute éternité.parmi tant d’aspects devinez en un….Si le bien aimé est le soi, alors la défaite est lui aussi et tout ce qui se défait.Vous dîtes transitoire ce qui ne reste pas en place, n’est ce pas ?Mais qu’est ce qui ne reste pas ?Qui vient, Qui va? Changement, transformation : que sont-ils ?Qui ?prenez les choses a la racine : tout passe. la mort passe, la mort meurt.Qui va et où, Qui vient et d’où ?Cet incessant va et vient, qu’est ce ? Qui ?Le sans action, le sans va et vient !

Tout dans l’univers dérive d’une substance fondamentale.On le réalise quand tous les nœuds sont défaits.La cause de la création-préservation-dissolution se révèle à qui vit dénoué !

Des efforts soutenus conduisent à être sans effort.Autrement dit ce qui a été atteint par un effort soutenu est finalement transcendé…et vient la spontanéité.Alors « sans effort » vous êtes sur le chemin de l’infini.

Entrez dans le rythme de votre vraie nature.Un jour elle frappe comme un coup de foudre et vous saisit en un instant sans que vous puissiez résister. il arrive un moment où « votre action » n’est plus nécessaire.
En fait il n’existe rien d’autre que l’unique instant.
Dès l’instant où vous le trouvez, vous connaissez votre vrai moi.
Cet instant relie à l’ensemble de la création.
Chaque chose, chaque être est présent partout, de tout temps.
Au royaume du tout, dire que quelque chose existe ou n’existe pas : n’a aucun sens.
Ce qui est entier est entier a tous égards et une partie du tout est aussi complète que le tout en sa totalité.
La pleine jouissance de la vie ne s’obtient que dans un esprit d’absolu sacrifice.
Qui peut dire à partir de quel événement et de quel coup du sort son appel retentira ?
Ne vous laissez pas abattre : vous êtes vrai, pur, illumine, libre, éternel !

Jouir des beautés de ce monde apporte beaucoup de joie : aimer le divin donne une béatitude infinie.

Celui qui atteint et celui qui est atteint sont une seule et même chose.

Que vous adoriez le Christ, Krishna, Kali ou Allah : vous adorez en fait la lumière unique qui est aussi en vous car elle imprègne tout. Tout émane de la lumière.

Savez vous qui est le diable ? celui qui disperse et interprète le Soi !

Le je et le vous ne peuvent coexister : débarrassez vous du je et sans plus de façon il se manifestera.le sens de la séparation faîtes le fondre par la dévotion ou brûlez le par la connaissance !pour chacun le chemin est différent !Là où vous êtes commence un chemin.

Car il n’y a que LUI et nul autre où que l’on se tourne

(Extraits du livre Ma Ananda Mayi sur le chemin de l’infini :éditions acarias-l’originel)