• images
  • 10 h 20 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Notice biblio dans la revue SOURCES numéro 28 sur le livre “TOUT PAR AMOUR”

9782866811860_1_75

Ce compte rendu de lecture qui je tiens à le préciser n’a pas été écrit par moi-même mais par le service de presse de la revue SOURCES est paru dans son numéro 28 du dernier trimestre 2014.Il peut aider certaines personnes à s’aventurer dans la lecture du livre, c’est pourquoi je l’insère ici même.

NOTE BIBLIOGRAPHIQUE DE LA REVUE SOURCES NUMÉRO 28

OCTOBRE 2014.

Alain Jacquemart

TOUT PAR AMOUR

La quête spirituelle

de Bernard Harmand.

En 2008 après quelques contacts épistolaires, l’auteur engagé de longue date dans une recherche spirituelle- dans le cadre de l’hindouisme d’abord, puis en tant que moine et enseignant du zen- rencontre Bernard Harmand.

Cette rencontre avec un être qu’il considère comme étant « réalisé », le marque si profondément que, à la veille d’être reconnu comme maître, il rompt immédiatement et radicalement avec l’enseignement du zen, afin de poursuivre son cheminement intérieur de façon indépendante, en rejetant toutes les croyances.

Alain Jacquemart dans une première partie de son livre, nous donne une biographie de Bernard Harmand, qu’il considère désormais comme son guru et dans une seconde partie, des extraits d’échanges de celui-ci avec différents chercheurs spirituels.

À travers ce témoignage, celui que l’auteur nomme Bernard, nous apparaît comme un homme dont le parcours extérieur dans le monde, est des plus banals : une origine modeste, une vie comblée d’époux et de père de famille, un itinéraire professionnel linéaire, bien qu’inattendu(il a fait carrière dans la police) ,mais sous les apparences d’une vie sans troubles particuliers, sauf ceux liés à de graves ennuis de santé, on découvre un personnage qui fût dès son jeune âge, un chercheur spirituel passionné.

Nourrissant d’abord sa quête du Christianisme dans lequel il avait été élevé-par une grande dévotion à la Vierge Marie et une attirance marquée pour la spiritualité de la carmélite Élisabeth de la Trinité-il se pénètre rapidement de la pensée non-dualiste de l’advaïta vedanta et notamment des enseignements de Ramana Maharshi, auquel il se réfère souvent et de Nisargadatta Maharaj.

Pour l’auteur, Bernard Harmand a parcouru le chemin spirituel jusqu’au bout, il « incarne ce qu’il dit » et s’il témoigne avec force de son expérience, c’est par amour de l’autre, sans rechercher quelque notoriété que ce soit ou s’attacher des disciples.

Sans la préoccupation de se rattacher à une voie traditionnelle, il le fait en effet en toute liberté, dans la langue du quotidien. Il insiste sur le discernement, la détermination, le « désir d’éveil », indispensables dans la recherche spirituelle, en remettant progressivement en cause nos croyances, comme sur le fait que la voie de chacun lui est propre.

Pour Bernard Harmand, chacun est apte, comme lui-même, à réaliser sa véritable nature, d’ « Être le Soi », c’est à dire d’en prendre conscience au-delà du processus mental, s’il a la conviction profonde de la réalité de cette vérité intérieure.

Les Deux Océans 144 pages 16 Euros.