• images
  • 9 h 58 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Ne devenez pas des chercheurs professionnels!

laboratoire                                                                                            Chercheur professionnel

                                                                                                                                                0

                                                                                   Chercheur fou d’AMOUR.

Pour Bernard la qualité de chercheur est quelque chose de fondamental, il dit même parfois qu’un chercheur fait partie d’un monde à part et que les conditionnements habituels ne s’appliquent plus à lui: c’est dire à quelle hauteur il place la notion de chercheur;

pourtant il nous exhorte paradoxalement à ne pas devenir des chercheurs professionnels pour qui la recherche deviendrait une sorte de routine et de faire valoir social ou religieux.Combien ai je vu en effet de soi-disant chercheurs religieux dont l’activité consiste essentiellement à mettre en valeur leur ego et les signes distinctifs de leur pouvoir; Bernard comme toujours nous appelle à un haut niveau de la recherche, celle qui brûle toutes les illusions sur son passage pour déboucher sur l’AMOUR total en lequel le processus mental n’a plus aucune prise.Voici une réponse de Bernard à un chercheur concernant ce sujet:

Quelle recommandation importante pourriez vous donner à celui qui entreprend une recherche spirituelle ?

Tout d’abord de ne tenir pour vrai que ce que l’on expérimente soi même et non ce que l’on a entendu dire.
Ensuite de voir les choses telles qu’elles sont et non comme nous souhaiterions qu’elles soient.

De rejeter tout conditionnement, toute croyance, tout credo, et de définir clairement Ce que l’on recherche afin de ne pas devenir un professionnel de la spiritualité comme il y en a tant.. Sinon notre quête se transformera rapidement en une simple façon de vivre. Non pas que ce soit mal, mais un chercheur sérieux et déterminé ne peut pas être un touriste du monde spirituel !

Il n’y a qu’une seule condition à remplir pour réaliser notre Nature Véritable : Etre totalement déterminé c’est-à-dire Passionné, animé d’un désir excessif de FUSIONNER en CE que l’on pressent au plus profond de notre Être et chercher avec une Ferveur et un Amour inconditionnel, par tous les moyens-qui s’affineront au fur et à mesure de notre démarche-comment parvenir à cette merveilleuse Fusion : Fusion du chercheur en Ce qui est cherché , Fusion de l’Amour particulier en l’Amour Total, Fusion de ce qui apparaît en Ce qui est.

Pourquoi parlez vous du Bonheur comme étant notre Nature Véritable, alors que de nombreux Êtres spirituels affirment que le Bonheur ou Amour Total ne sont pas possibles dans la Réalisation du SOI ?

TOUT D’ABORD : PARCE QUE C’EST MA PROPRE EXPERIENCE : NOTRE NATURE VERITABLE EST BONHEUR-AMOUR-ETRETE et je suis témoin de cette bonne nouvelle.

Mais je n’ai rien inventé en la matière ! RAMANA MAHARSHI, l’exemple par excellence et qui a le privilège très rare de faire l’unanimité dans ce que l’on nomme le « monde spirituel », l’a affirmé dans nombreuses de ses réponses à ce sujet comme par exemple :

« Pour ouvrir les réserves du Bonheur parfait, il faut réaliser le Soi » ou encore : « La Réalisation du Soi étant félicité, on peut dire que le Bonheur est notre condition naturelle ou notre Nature Véritable. »Et puis c’est évident ! Quel est le souhait le plus cher de tout individu ? Être heureux et que cela dure ! Et tout ce qu’entreprend l’homme est fait en ce sens, être heureux, trouver le bonheur !

Alors pourquoi ne le trouve t’il pas plus facilement ?

Parce que les conditionnements de notre culture, les religions, les divers crédos, les idées reçues etc. mettent des conditions préalables à cette réalisation du Bonheur ! Et puis l’on confond trop souvent plaisirs et Bonheur et c’est en fait naturel car l’individu cherche le Bonheur avec les moyens dont il dispose : les sens !

De ce fait il ne trouve que des sensations. Que ces sensations soient agréables ou désagréables, ce qui est certain et expérimenté par tous, c’est qu’elles sont éphémères et ce qui ne dure pas ne peut pas me procurer ce fameux bonheur… N’est ce pas évident ?

Alors que faire pour malgré tout découvrir ce Bonheur ?

En allant à sa Source ! L’envie d’être heureux n’existe pas d’elle-même, mais elle est le résultat d’un pressentiment. Nous ne pouvons en tant qu’individu, expérimenter le Bonheur total, mais nous avons la capacité de le PRESSENTIR et c’est le plus important : si nous ne pressentions pas cet « état de bonheur » qu’enfant j’appelais Paradis, comment pourrions nous partir à sa recherche ? Notre recherche va consister avant tout à faire grandir ce pressentiment qui peu à peu, si nous sommes animés d’une Ferveur totale, prendra toute la place.

Est-ce que le mental ou ego joue un rôle quelconque dans ce processus ?

Comment le pourrait-il ?Le processus mental n’est qu’un simple outil d’accompagnement du corps face aux événements qui arrivent et qu’il pense gérer au quotidien. Le mental ne connaît que l’état qu’il expérimente : l’état de veille. Il est également présent dans l’état de rêve mais c’est en fait la même chose.

De même que la conscience, le processus mental apparaît chaque matin au réveil et s’arrête chaque soir dans le sommeil profond.

Il n’expérimente pas LA BASE que l’on appelle LE SOI.
De ce fait il ne peut à aucun moment envisager un autre état que celui dans lequel il évolue et l’on peut ainsi dire que ce n’est pas le mental qui a l’idée d’une quelconque recherche, mais que LE SOI brille de lui-même et nous attire à lui.

Ce n’est qu’après que le processus mental, va interpréter, classer, étiqueter ce qui est PRESSENTI avec plus ou moins d’intensité.
Le mental interprète sans cesse, c’est son mode de fonctionnement et c’est naturel. Il n’est pas nécessaire de vouloir « tuer » le mental, il suffit de voir qu’il ne nous sera pas d’une grande utilité dans notre recherche parce qu’il est simplement provisoire. Ce qui apparaît et disparaît est éphémère. Ce qui permet que cela soit possible est LA BASE ou Soi et c’est notre Nature Véritable qui ne peut faire l’objet d’aucune expérimentation particulière.