• images
  • 15 h 58 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Cinq strophes sur LE SOI.

OM-20

Ramana écrivit ces strophes spontanément, sans incitation ou requête extérieure.

Première strophe:

Celui qui est oublieux du SOI, le prenant à tort pour le corps physique et qui passe ainsi par d’innombrables existences, est pareil à quelqu’un qui erre à travers le monde entier dans un rêve.

Par conséquent Réaliser LE SOI équivaut tout simplement à se réveiller des vagabondages d’un rêve.

Seconde strophe:

Celui qui se demande: « qui suis-je? » et « où suis-je? »bien qu’il n’ait jamais cessé d’être LE SOI, est semblable  à un ivrogne qui s’informe de sa propre identité et du lieu où il se trouve.

Troisième strophe:

Tandis qu’en réalité le corps est dans LE SOI, celui qui croit que LE SOI est intérieur au corps grossier, est comparable au spectateur qui considérerait que la toile de l’écran qui supporte une image projetée est contenue dans l’image.

Quatrième strophe:

Un joyau existe-t’il séparément de l’or dont il est fait?

Où est le corps s’il est en dehors DU SOI?

Celui qui considère que son corps est lui-même est un ignorant.

Celui qui se voit lui-même en tant que LE SOI est l’Illuminé qui a réalisé LE SOI.

Cinquième strophe:

LE SOI UN,La Réalité Unique,seul existe éternellement.

Puisque l’antique maître, Dakshinamûrti, lui-même LE révélait par le silence éloquent:

QUI D’AUTRE POURRAIT LE COMMUNIQUER PAR LA PAROLE?