• images
  • 6 h 51 min
  • images
  • Pas de commentaire.

La Voie du milieu n’est pas la Voie médiocre et parfois ne s’accommode pas de demi-mesures!

 

 

 

 

 

 

 

médiocre001ec94a271511cce0cd48

En quittant subitement la voie du Zen que je suivais avec ferveur et engagement depuis plus de 20 ans, j’ai suscité comme je le dis par ailleurs pas mal d’incompréhension, même de la part d’amis qui me respectaient et connaissaient mon honnêteté.

Certains et non des moindres sont même allés jusqu’à dire que je n’avais pas compris « la verticalité du zen », comme si mon départ avait été signe de faiblesse.

D’autres ont même pensé que j’avais une réaction de fuite et d’évitement devant la responsabilité de maître qui allait m’être confiée, et que je préférais vivre une « petite vie tranquille » loin des tracas de l’engagement. Hypothèse assez fallacieuse quand on connaît mon engagement fervent depuis des années et quand on voit la cohorte des « égos» qui ont envie d’occuper cette fonction………

La Voie du milieu que j’ai enseigné plus de 20 ans dans le Bouddhisme n’est pas une Voie médiocre. Mais elle est souvent mal comprise et de nombreux chercheurs se reposent sur ses concepts pour en faire parfois un doux oreiller.

Il faut beaucoup de discernement  au chercheur sérieux pour ne pas tomber dans l’endormissement du « petit train train » habituel  et surtout pour ne pas confondre recherche avec mieux-être narcissique !On est content de faire son petit yoga, sa petite méditation, de retrouver ses petits camarades et de se congratuler mais qu’en est-il de la mise en jeu de nos certitudes et de nos habitudes ?

SOMMES NOUS BIEN TOUJOURS SUR LE FIL DU FUNAMBULE OU DANS LE LIT DOUILLET DE NOS CONDITIONNEMENTS? 

Plusieurs années après mon départ, je reçus encore une lettre d’un de ceux ci qui en substance trouvait que j’avais été trop entier et que j’aurais pu faire un compromis équitable.

Bernard à qui je confiais cette lettre me répondit dans des termes qui m’ont énormément touché et que j’aimerais faire partager sur ce site, non pour dévoiler une intimité qui de toutes façons demeure mais pour communiquer un peu de l’Essence des mots de Bernard, qui contiennent en substance toute la force et la ferveur nécessaires au chercheur digne de ce nom.Je les offre donc comme des graines que je lance sans savoir où elles vont tomber, mais comme dit souvent avec tant d’Amour Bernard : c’est comme cela : Pour Rien!

« Je t’envoie un petit commentaire que tu attends certainement sur la lettre de……..Et bien sûr elle comporte de nombreuses confusions dues à son formatage tout simplement. Il dit que tu aurais pu peut-être trouver une « voie du milieu » en quelque sorte mi zen-mi Bernard… « le déjà acquis »et le « toujours  à acquérir »…. tout cela est tellement formel et conforme aux manuels de spiritualité !!!!

la RAISON n’est pas un bon outil pour moi, tu le sais, nous l’avons depuis longtemps remplacée par le  Cœur ! C’est d’ailleurs ce  qui frappe dans sa lettre, il n’y a pas une seule fois le mot  AMOUR .Et puis parler de ta démarche comme celle d’un toxico..(qui veut en fait le tout ou rien): drôle d’expression pour exprimer tout de même un  Déclic Extraordinaire que visiblement il n’est pas prêt à envisager pour lui même… Ah toujours ce besoin  incroyable de s’accrocher à des références! Il te voyait plutôt  : « au milieu »: cette fameuse voie très raisonnable….

Et bien oui,  c ‘est « tout ou rien »  et c’est mon chemin et en fait c’est bien de cela dont tu témoignes et qui t’a touché !

Ce n’est justement pas possible de ne pas tout donner ! Ce sera donc TOUT et tout de suite en plus !

On n’a rien donné tant que l’on n’a pas tout donné!

C’est bien de cela dont je TÉMOIGNE avec encore aujourd’hui toute ma PASSION même si les forces ne sont bien entendu plus présentes ! Et il ne peut être question de faire notre chemin à moitié!

Cette façon de faire est réservée aux touristes et beaucoup de chercheurs  sont, pour moi,  des touristes qui ont besoin de références, de manuels, de maîtres etc….. bon courage les gars !

NOTRE BUT MERVEILLEUX NE PEUT ÊTRE ATTEINT EN RAISONNANT MAIS SEULEMENT EN ÉTANT ANIME EN PERMANENCE D UNE FERVENTE PASSION AMOUREUSE   !

C’est tout de même incroyable d’écrire :  « Cette radicalité brutale du changement de pensée et de conduite m’a surprise et dérouté venant de toi »….. Comment ne voit il pas qu’il ne s’agit à aucun moment  d’un changement de pensée  mais d’une nouvelle orientation du CŒUR ?

Il s’agit  d’un DÉCLIC et cet instant tellement important dans notre recherche, ne se produit pas dans l’intellect, nous sommes très loin des pensées et croyances en tous genres : le mental ne participe pas à ce changement qu’il dit d’ailleurs « brutale » alors oui c’est brutal mais dans le sens vrai du terme : c’est instantané !J’en vibre cher Alain, comme c’est beau et toujours présent ces moments que moi même j’ai vécus !!!!

 Et quand il écrit plus loin :  « Ce qui m’a beaucoup touché et fasciné chez Bernard, c’est cette transcendance de la souffrance physique, souffrance acceptée, traversée, vécue non comme une entrave  à l’existence mais comme une péripétie comme une autre, de notre vie et de notre condition humaines. « Alors, pour commencer, la souffrance n’est pas physique, c’est la douleur qui est physique  et je m’y connais !

Ce qu’il dit ne me concerne donc pas ! Je n’ai rien transcendé du tout, rien accepté etc.…l’ ETRE REALISE n’est tout simplement plus identifié à l’individu ni à rien du tout d’ailleurs….. mais tu le sais je ne vais pas redire ce que je t’ai certainement dit à plusieurs reprises…. c’est beaucoup plus simple, mais il n’est pas encore prêt à ENTENDRE cela !

Ensuite il ne croit pas que cette Réalisation est à la portée de tous : mais bien sûr que si !……..avec une seule condition impérative :   Aimer plus que tout notre recherche et avec une passion qu’aucun qualificatif ne saurait exprimer !!!!!Une passion de  » fou  » comme disent les jeunes aujourd’hui! ! Un truc de malade…Mais je n’aime pas trop ces expressions, je préfère dire une passion totale et un Amour inconditionnel à la manière de notre Élisabeth d’Amour! Comme c’est beau, comme j’aimerais le décrire encore mieux!

 Mon « Amour n’a rien de naïf »…je ne vois pas ce qu’il veut dire, je préfère là encore dire: « pour rien » c’est tellement fort! Pour rien et puis tellement pas raisonnable du tout! !

 Et quand il dit plus avant dans sa lettre « Il y a de l’exceptionnel chez Bernard qu’il n’y a pas chez tout un chacun » ça me rappelle mon Swami qui avait répondu à ma question : « Oui, RAMANA est exceptionnel, mais la RÉALISATION n’est pas exceptionnelle ! » Et  plus loin il poursuit : « on a l’impression qu’il faille le payer très cher en souffrances. » 

NON ! C’était simplement mon chemin, pas celui d’un autre ! il n’y a rien à payer et personne ne vit les mêmes expériences !

Mon chemin a été douloureux mais c’était le mien et d’ailleurs ce n’est que longtemps après en parlant de mon chemin que je me suis aperçu qu’il avait été  « douloureux »entre autres particularités.

 Et tout ce qu’il dit sur en fait ce qu’il appelle  « le prix à payer  » un chercheur PASSIONNE comme je l’étais,n’a pas une seule pensée pour cela !

À aucun moment je n’ai trouvé que mon cheminement, mes pratiques plus folles les unes que les autres étaient difficiles ! Bien au contraire, je trouvais que j’étais nul et que je ne faisais rien !

 Et pour terminer, avec sa fameuse phrase d’André Breton  « avec l’âge, la vie devient un art »….. tout cela est du vent pour ton bernard qui dit lui que :  La vie est un drame humain qui finit très mal! Et ceci s’appelle voir les choses telles qu’elles sont!Ou alors il faudrait modifier la phrase d’André BRETON par exemple de cette façon : avec l’âge, la vie devient un art….

-Si tu es en bonne santé

-Si tu as de quoi manger (ce qui n’est pas le cas pour des millions d’êtres humains dont 57 000 meurent de faim par jour …)

-Si tu as de quoi te loger ( 140 000 SDF rien qu’en France )

-Si tu n’es pas devenu complètement sénile dans une maison de retraite etc..

Par contre pour finir sur une note plus joyeuse: LA VIE TOUT COURT, la seule, l’unique vraie est plus qu’un art : C’est UNE MERVEILLE… Mais les mots sont trop petits!(Bernard fait là allusion à la Réalisation)

  Tout mon Amour et pour rien! !             bernard »