• images
  • 19 h 03 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Ramana utilise à merveille le cinéma pour illustrer LE SOI

 ramana_wide

cinéma

Dans les instructions spirituelles( UPASDÊSHA MANJARI) Ramana répondant à une question a fait selon moi une merveilleuse comparaison entre la séance de cinéma et LE SOI.Ce passage extrait des ŒUVRES RÉUNIES DE RAMANA parues aux éditions traditionnelles sera pour beaucoup de chercheurs je l’espère une lumière de plus sur le chemin.

Question: Comment la Conscience absolue, c’est à dire LE SOI demeurant en tant que Pure Connaissance, est-elle reliée aux triades(le Connaissant, la Connaissance,et le Connu) c’est à dire à la connaissance relative?

Réponse de Ramana: La séance de cinéma le démontre fort bien, comme suit:

1) La séance de cinéma: La lampe allumée dans la machine

LE SOI: Le Cœur brillant de soi-même.

2) La séance de cinéma: la lentille devant la lampe.

LE SOI: Le mental en sattva(état de pureté) tout près du SOI.

3) La séance de cinéma: Le rouleau d’impressions(le film d’images)

LE SOI: Le rouleau de tendances latentes sous la forme de pensées subtiles.

4) La séance de cinéma: La lentille et la lumière de la lampe de l’intérieur qui la traverse,

lesquelles ensemble constituent la lumière concentrée.

LE SOI: Le mental et l’Atman ou LE SOI( brillant de soi- même ) qui l’illumine,

lesquels ensemble constituent Jiva (ou le connaissant)

 5) La séance de cinéma: Le faisceau de lumière projeté à travers la lentille sur l’écran.

LE SOI: La lumière du Cœur brillant de soi-même projetée,à travers le mental et les sens, sur le monde.

6) La séance de cinéma: Les différentes merveilleuses images apparaissant avec la lumière sur l’écran.

LE SOI: Les différent noms et formes apparaissant comme les objets perçus avec la lumière dans le monde.

7) La séance de cinéma: Le mécanisme mettant le film en marche.

LE SOI: La loi divine rendant manifestes les tendances du mental.

8) La séance de cinéma: Les scènes apparaissent avec la lumière sur l’écran aussi longtemps

que les images du film s’interposent devant la lumière qui sort de la lentille.

 LE SOI: Le monde visible sera apparent à l’individu dans les états de veille et de rêve aussi longtemps

que demeurent  les impressions mentales latentes.

9) La séance de cinéma: Les minuscules grains optiques se trouvant sur le film sont énormément

grossis par la projection  sur l’écran;ensuite (du fait de la superposition rapide des images projetées)

en un clin d’œil seulement,plusieurs phénomènes se déroulent sur l’écran.

LE SOI: Le mental grossit ses pensées bourgeonnantes en d’amples arbres d’objets énormes,

et en un clin d’œil seulement il met en mouvement d’innombrables mondes devant nous.

10) La séance de cinéma: Le film étant fini, seule la lumière de la lampe est visible.

LE SOI: En l’absence des modifications mentales de ses latences,c’est à dire dans le sommeil profond,l’évanouissement

ou le samâdhi (résorption parfaite)les triades disparaissent, seul LE SOI demeure brillant.

11) La séance de cinéma: Bien qu’illuminant la lentille, etc, la lampe demeure inchangée.

LE SOI: Bien qu’illuminant le mental et ses réflexions,LE SOI demeure toujours immuable.