• images
  • 13 h 22 min
  • images
  • Pas de commentaire.

Plusieurs chemins: Un Seul But: La Réalisation!

ma jeune

quermo09

Dans ce passage la grande sage montre une fois de plus à quelle hauteur se situe un Être Réalisé pour qui c’est LE BUT qui est essentiel et elle ne porte aucun jugement sur les différentes manières d’y accéder, qui varient selon la nature de chacun et les étapes qu’il traverse.

On retrouve toujours en revanche cette forte détermination, car le but doit être l’alpha et l’oméga de tout ce que l’on fait.

Ce qui d’une certaine manière nous simplifie énormément les réponses à beaucoup des questions que nous nous posons sur ce que nous devons faire ou non : si l’on écoute bien ces sages la morale de vie devient très simple : est bon tout ce qui nous rapproche du but : le Bonheur Éternel.Quoi de plus simple ?

Lorsque l’on écoute sans cesse des discussions et des discours sur des sujets religieux et philosophiques, le chemin qui conduit à une connaissance directe de ce qui a été entendu s’ouvre graduellement.De même que l’eau qui continuellement tombe goutte à goutte sur une pierre finit par y creuser un trou, ainsi un flot peut tout à coup passer qui apportera la Réalisation.

Qu’il s’agisse de lire des textes sacrés, d’écouter des discours religieux, de chanter les noms de Dieu, Dieu doit être l’alpha et l’oméga de tout ce que l’on fait .

Lorsque vous lisez, lisez des textes qui parlent de lui et lorsque vous chantez : que ce soient Ses louanges.

Ces trois pratiques sont essentiellement les mêmes ; bien que chacun y réponde différemment, c’est la même chose qui s’exprime de trois manières différentes-qui correspondent au tempérament de chacun et à sa faculté d’assimilation ;

En réalité il n’y a que Lui et Lui seul, bien que chacun de nous ait son propre chemin pour aller à Lui.

Le chemin juste pour chacun dépend de sa prédilection personnelle fondée sur le caractère spécifique de ses aptitudes intérieures.

Prenez l’exemple du Vedanta : certains chercheurs s’y noient, de même que d’autres peuvent se perdre dans la répétition du Nom de Dieu au point d’entrer en transe ; mais ceux qui étudient le Vedanta peuvent s’en pénétrer totalement plus même que ceux qu’emporte le Nom de Dieu.

L’individu qui suit sa ligne d’approche déterminée peut parvenir à une concentration totale par l ‘étude d’une Écriture particulière ou par quelque autre moyen.

Tout d’abord on écoute, puis l’on réfléchit et enfin l’on fait passer dans l’action ce que l’on a entendu et sur quoi l’on a médité.

C’est pour cette raison qu’il faut d’abord écouter afin d’être plus tard en mesure de déterminer ce qui nous convient le mieux : Vedanta, répétition du Nom de Dieu ou autre chose.

N’avez vous jamais rencontré des gens qui prennent les répétitions du Nom de Dieu à la légère et disent : « que peut-il bien nous apporter ? ».Pourtant après l’avoir pratiqué pendant un certain temps ils y prennent réellement goût.

Il faut donc écouter pour pouvoir réfléchir et plus tard ce que l’on a entendu et ce qui a fait l’objet de réflexion prend forme dans une action appropriée à l’individu en question.
Il est certes profitable d’écouter des discours sur Dieu ou la Vérité, à condition de ne pas se laisser aller à critiquer ou à dénigrer si l’on y trouve une conception des choses différente de la sienne.

Critiquer les autres crée des obstacles pour tout le monde : pour celui qui le fait et pour celui qui est blâmé.

Tandis que ce qui est dit dans un esprit positif est fructueux pour tous.

C’est seulement lorsqu’il n’est plus question de considérer quoi que ce soit comme inférieur ou blâmable que l’on peut parler de satsang(compagnie des sages)

Qu’est ce qu’un vishnouïte ? C’est celui qui voit Vishnou partout.
Qu’est ce qu’un Shakta ? Celui qui voit la mère divine partout et rien d’autre (on pourrait énumérer à la suite un Chrétien, un musulman etc.…..chacun ayant son centre de croyance dans une direction bien déterminée -NDLR)

En vérité toutes les différentes formes de la pensée naissent d’une source commune.
Qui donc pourrait-on blâmer, injurier ou réprimer ?

Cependant Il est aussi là où nulle forme n’existe, comme Être pur non manifesté.

Tout dépend de notre voie d’approche.

Les shivaïtes considèrent Shiva comme le Suprême et d’autres pensent que c’est Brahman !

En réalité il n’y a aucune contradiction : aussi longtemps que l’on perçoit la moindre différence, serait-elle de l ‘épaisseur d’un cheveu, comment peut-on parler de l’état d’Être Suprême ?

Pour cette raison peu importe le chemin choisi : c’est CELA.

En réalité Vedanta signifie la fin de la différenciation et l’apparition de la non-différenciation.

Celui qui s’engage sur la Voie spirituelle doit se concentrer dans UNE SEULE DIRECTION ; mais à la fin qu’arrive-t-il ?La cessation des différences, des distinctions et des désaccords.

SUR LE CHEMIN LES DIFFÉRENCES EXISTENT EFFECTIVEMENT, MAIS COMMENT PEUT-IL Y AVOIR UNE DIFFÉRENCE DANS LE BUT ?